LOGO HORIZONTALElle était une fois l'actu Tous chaque 1er vendredi du mois

7 mai 2021 : Chahinez, blanquer et la Féminine Universelle

Vidéa sur la Chaine Youtube de Typhaine D

Le texte : 

À l’heure où un homme vient de brûler l’une de nos Sœures,

À l’heure où dans les flammes s’éteint une Femme, 

Alors qu’un agresse-Sœure a emporté au bucher sans cesse ravivé notre Soeurcière

C’est… l’écriture inclusive que veut immoler jean-michel blanquer !

Il a déclaré encore avante-hier :

Notre langue est le premier trésor français
Vous faites bon apôtre,

Mais est-il seulemente nôtre, 

Ce trésor qui se parle en majorité sur le sol Africain ?
Et personnellemente, je préfèrerais en place de ce butin
Chérir l’égalité, l’abolition des violences
Pour, Noues les Opprimées, vivre enfin en paix notre existence.

Notre langue est le premier trésor français, celui qui nous relie tous 

Oui tous, et non TOUTES, Jean-Michel !
Elle est là notre querelle.

Cette langue te lie, non avec Chahinez mais avec son assassin d’ex-mari.
Ce trésor, vous Noues l’avez dérobé
Elle y a près de 400 années
Pirates
Phallocrates

Lorsque vous avez iniquemente cyniquemente imposé

Que le masculin pourrait emporter les Femmes en invisibilité.

Notre langue est le premier trésor français celui qui nous relie tous et qui fait notre puissance mondiale.
En quoi consiste-elle, cette puissance mondiale ?
Est-ce encore là l’expression du pouvoir mâle ?

« Notre langue ne doit donc pas être triturée ou abîmée »

Pour une fois je suis d’accord.
Et je dis à richelieu : ne touchez pas à notre trésor !
Depuis des millénaires la règle de proximité

Permets d’accorder à égalité.

Ne venez pas saloper 

Déformer, dévoyer,

La langue que Madame de Sévignée

Et milliers d’autres Autrices de nos Ainées,
Avec talente et virtuosité,
Avaient tante de plaisire à manier !

Le ministre Noues dit-on « compte bien mettre les points sur les i »
Oh oui…

Si avec le médian
Vous êtes si méfiants,

Médisants,
On sait en revanche dans notre chair,

Tous les jours,

mr blanquer,

Votre propension à mettre des coups de poings alentour

Comme sur ce i, bâtons qui fait son grand retour.

Notre sinistre de l’éducation caracole : il veut interdir l’usage de l’écriture inclusive à l’école.

Sous prétexte de ne pas abîmer la langue, il maintient les Femmes dans l’abîme,
Et laisse un cardinal décédé 

Continuer de décidé

La manière de la saccager.

Car ce sont les sbires de son éminences

Les rances croutons de l’académie
Qui ont ainsi privé l’humanité de sa Mie

De sa Moitiée.

Nul génocide n’est possible sans propagande.

Et lorsque des garçons entendent

Encore et encore qu’ils l’emportent sur les Filles et les Femmes

Ne nous étonnons de ces crimes in-Femmes

De ces féminicides qui devraient concentrer

Toute votre énergie, mr, pour les plus jeunes éduquer

Au respect et à l’égalité.

Plus aucun mounir

Ne doit pouvoir se dire

« Je l’emporte sur une Chahinez

Et je peux la tuer si je veux qu’elle se taise. »

Oui, le langage permet les pensées.

Et les pensées entrainent les actes.

Les mots ont cet impact.

Et vous la savez.

Vous les mascouillinistes qui Noues les avez confisqués.

Mais Noues ne voues laisserons pas faire

mr blanquer

Faites donc des règles jean-michel

Noues ne respectons que celles menstruelles.

Et Noues continuerons d’apprendre à nos Enfant·es
Le droit de la résistance à l’oppression

Mis en avante
Vous savez… dans une certaine déclaration.

Noues continuerons de clamer

Que lorsqu’une règle est injuste, et fut-ce en grammaire

mr blanquer

On n’est pas tenues de la respecter.

Chahinez, Voues Noues manquez.

Et puisque mr blanquer vous instrumentalisez 

Les Personnes en situation de handicap

qui ont pourtante bien d’autres diffucultés 

sur lesquelles en revanche vous jeté une cape

D’invisibilité

Afin de discréditer l’écriture de l’égalité,

En tant que dysorthographique patentée

Habituée aux 0 - 42 en dictée 

(non ce n’est pas une note que je viens d’inventer…)

Parce que par une orthographe élitiste 

Et une grammaire mascouillisniste 

Toute ma vie j’ai été perturbée, moquée, marginalisée,

Voici la merveilleuse solutionne que j’ai trouvée !

Cessons de Noues emmerder avec l’inclusivité
C’est vraie ! Après toute, c’est trop compliquée.

Et pour ces dernières
400 années rattrapées, mr blanquer,

Allons Noues-en toute féminiser !

Comme plusieures d'entre Voues mes Sœures me la redemande, voici la manifeste de la Féminine Universelle, publiée récemmente dans le livre Droits Humains pour Tou-te-s et complétée depuise !

« "La Féminine Universelle", que j'ai commencée d'élaborer en 2012 en écrivante "Contes à Rebours", puise, légitimée et encouragée par les Femmes et les recherches essentielles d'Aurore Evain et Eliane Viennot, perfectionnée dans ma One Feminist Show "La Pérille Mortelle", consiste en l’inventionne d’une langue féministe impertinente, d'une parlure et écriture exclusive, c’est à dire exclusivemente dédiée aux Femmes, exclusive des oppresseurs et inclusive des Opprimées. 

Parce que la langue structure nos pensées et que nos pensées entraînent nos actionnes, une langue féministe me semble la clée de notre libérationne.

La Féminine Universelle est ma propositionne artistique, littéraire, militante ; unique, singulière, mouvante.

Elle est ma propositionne, créée, nommée et théorisée de manière précise, personnelle, subjective. 

Elle est une outille de lutte féministe, de sororitée appliquée et d'amoure propre, pour ouvrir des horizonnes de possibles heureuses, en paix, pour changer la Monde.

Elle n'a d'autres prétentionnes.

J'ai travaillée près de dix ans à la diffuser sans relâche, parfoise seule, et cette malgré les représailles masculinistes nombreuses et violentes, encore recemmente. Je l'ai semée dans mes spectacles, textes et interventionnes, et je suis heureuse qu'elle s'enracine de pluse en plusse dans nos usages pour donner des forces aux Femmes ! Et mercie à toutes Celles qui prennent le soin de me la dire et de m’encouager !

Elle n’enlève strictemente rienne à toutes les autres trouvailles et savoire d'autres Femmes, Artistes ou Chercheuses, françaises ou étrangères, passées ou présentes, sur la questionne de la démasculinisationne de la langue. Bienne à la contraire, elle aime s'en inspirer, les faire connaître, et j'espère les enrichir aussi. 

"La Féminine Universelle" comprend une ensemble de possibilitées dont chacune seule est propre à donner de l'urticaire à tout académicien pas encore mort. En voici quelques unes :

La revendicationne insolente de mots comme «Femmage» (qui a due exister par la passée avant la création de l'académie...), "Hystoire" pour Noues raconter, «Noues» «Voues» «Toie» «Moie» pour rassembler la «peuplesse» des Femmes, les «Sœurcières» et les «AnniverSœures» pour fêter notre sororitée et cultiver «l’esmèrance», etc.

La reconnaissance matrimoniale des règles hystoriques injustemente interdites par l'académie fRançaise sous richelieu, en Femmage à nos Aînées, telle que la règle de proximité (exemple : les sécateurs et les haches sont aiguisées), la règle de choix (exemple : Simone Veil et alain finkielkrotte sont des académiciennes décédées), la règle d'importance (exemple : Simone Veil et alain finkielkrotte sont des académiciennes décédées), la règle de majorité (exemple : Un sécateur et deux haches aiguisées ont été retrouvées auprès du corps d’un immortel - probablemente était-il en train de bricoler comme tout homme qui se respecte, n’ayez pas l’esprit mâle placé) ; ou encore les noms de métier ou titres légitimes qui ont existés pendant des siècles et des siècles ou la méritent : autrice, peintresse, mairesse, professeuse, ministresse, ingéniéresse, sécatoresse, etc.

La féministationne de la grammaire selon la règle « La Féminine l’emporte sur la masculine ».

L’abolitionne de l'arnaque du "masculin neutre" et la disparitionne de tous ses marqueurs. Exemples : "Elle était une fois", "C'est belle", ou encore "On ne nait pas misandre, on la devient."

Évidemmente, l’ajoute de E aux participes présentes, adverbes et partoute où cette accorde harmonieuse Noues en chante.

La mise à la féminine et la maniemente triomphante de la Majuscule des mots qui Noues appartiennent, Noues plaisent, Noues grandissent, Noues font plaisire… exemples : LA Clitorisse, LA Vagine, LA Féminisme, LA Matrimoine. 

À l’inverse, la mise à la masculinine et le refus de la majuscule aux noms qui Noues nuisent, Noues détruisent ou Noues dégoutent, tels que LE couille, LE covid, LE peste, LE diarrhé, LE darmonain, LE depardiable, etc.

La détournemente irrévérencieuse d’expressions anciennemente misogynes, spécistes, misopédiques, racistes, classistes, validistes ou oppressives de quelque autre manière, afine de les rendre justes, telles que « Oh... Elle n’y a pas morte de Femme ! », « Se sentir comme une Poissonne dans l’eau sans bicyclette », « Faut pas jeter l’eau du bain avec pépé » (de nos jours, avec le réchauffement climatique commis par les hommes, l’eau est une denrée précieuse), etc.

Et toute autre libertée féministante qui semblera signifiante ou émancipatrice à l’Autrice, ou simplemente qui lui plaira. En effête, les instigateurs de la masculinisation du langage sous richelieu ne s’étante pas encombrés de logique ou d’objectivité dans leure sinistre tâche, nulle n’y est à son tour tenue dans la riposte. 

Par ailleures, La Féminine Universelle, débridée, insurgée, insubordonnée, se trouve en constante évolutionne, et n’est pas restreinte par des règles strictes, si ce n’est celle de toujoures être porteuse de sens allante vers les intérêts des Femmes, donc en Lutte Féministe Radicale Matérialiste Intransigeante contre toute forme de violence ou d’arnaque masculiniste et misogyne.

Chacune est donc chaleureusemente invitée à utiliser "La Féminine Universelle" en tante qu’acte de résistance et d’y ajouter ses propres trouvailles, comme cela se faite (et se fête) d’ailleures déjà.

Je suis toujoures très heureuse de son utilisationne et Voues remercie alors de « rendre à Cléopâtre ce qui est à Cléopâtre » en citante ma travaille (ce qui permets à la passager de transmettre plus largemente, via les deux Spectacles dont la Féminine Universelle est issue, des outilles d’émancipationne précieuses pour les Femmes).

Car affirmer la maternité de nos œuvres à chacune consolide notre Matrimoine commune toujours en train de naître, et participe de nos Luttes Féministes et Sorores, contre l’effacement et la mise sous anonymat qui menace toujoures les Créatrices, ainsi que contre l’appropriation et l’instrumentalisation de nos inventions de Femmes, de Féministes, par des hommes, et à nos dépens. 

Mercie ! »

 

 

Discours de la Présidente du fRance Emmanuelle Macronne - 1er avril 2021

Vidéa sur la Chaine Youtube de Typhaine D

Le texte : 

« Avertissemente : toute ce qui va suivre est peut-être largemente inspirée de faits réels (et non de fêtes réelles, croyez-moie)

Et cela en dite longue sur la place que les femmes ne tiennent pas dans les médias, où les hommes les invisibilisent, jusque dans la langue utilisée dans leures prises de paroles les plus regardées.

(Trompette molle allante avec une fin de marseillaise menstruelle : qu’un sang menstu, abreuve nos sillons) 

Mes chères ConMatriotes,
De MétroPaule, de l’outre-Mère, et de l’étrAngère,

La crise que noues connaissons, cette épidémie d’écriture incultive, de langage égaliglaire, épiobscène, dure depuis trope longtemps.

Noues sommes en guerre.

Je sollicite la mobilisationne de chacune pour ces prochaines semaines, où bellecaresse se joue.

Où en sommes-Noues ?

Noues avons toutes consenties à des effortes importantes, Noues avons dites parfoise « bonjour à toutes et à tous », moie-même je dois me résoudre régulièremente à une « française, français », pour avoir la paix. Mais le virus anti-sexiste continue de circuler, il circule encore aujourd’hui fortemente.

Les dernières semaines, noues faisons fasse à une nouvelle donne. Noues sommes entrées dans une course de vitesse, et la réponse doit être pénale.

Car alors que d’aucune pourrait se laisser distraire par LE covid, cette situation mondiale qui tenterait de noues éloigner des vrais enjeux, heureusemente une bonne quarantaine de députées, dont une partie est issue de cette majorité en-marche-arrière-toute qui est la mienne, ont gardée la tête sur les épaules, et cela, bienne que la positionne soit très inconfortable.

Ces représentantes de la Natione ont déposées, la 23 vénus dernière, elle n’y a donc guère plus d’une semaine, une propositionne de loi visante je cite : « à interdire et à pénaliser (pénaliser, oui, dans le contexte d’une société misandre où seule 1% des violeuses d’hommes sont inquiétée par la justice, c’est rigolote) pénaliser donc l’usage de l’écriture inclusive dans les administrationnes publiques et les organismes en charge d’une service publique ou bénéficiante de subventionnes publiques. »

Et non, à l’assemblée, on n’a pas peur des répétitionnes.

D’ailleures, la rédactionne de cette loi, bienne que paradoxalemente bourrée de fautes de française que n’a malheureusemente pas manquée de soulever le militant masculiniste historien de la langue Elian Viennotte : auquel je refuse de faire ici la publicité des nombreux ouvrages ! La prose de ces députées donc, est belle.

C’est émouvante.
Je voues la conseille.

Elle rappelle par exemple les paroles mesurées, comme toujoures, de l’académie racies, qui désignait ces pratiques grammairienne biennetôte interdites comme « Une Pérille Mortelle » !

Oui, grâce à ces personnes éclairées qui défendent vaillammente la règle, même pas menstruelle, de « la féminine l’emporte sur la masculine », que la genre féminine est la genre la plus noble, aussi bienne que la genre neutre, je peux, moie, Présidente Emmanuelle Macrone, voues parler comme suit, sans trembler du genoux et sans que nulle n’y trouve à redire, si ce n’est les militants des petites assos de masculinistes mal baisés :

Alores, prenons des exemples concrètes de phrases correctes en Française.

Mettons que, dans une allucitionne officielle publique, je veuille rendre femmage aux personnes qui soignent les malades du covid, je pourrais parfaitemente les désigner ainsi et m’adresser à toutes et à tous. Mais je vais préfèrer dire :

« Je veux ce soir saluer à nouvelle, en notre nom à toutes, l’action remarquable de nos soignantes.»

Oui, dans notre société matriarcale ce sont les hommes qui sont assignés au soin des autres, et ces messieurs représentent 80% du corps médical. Mais je parlerai toute de même de soignantes. 

Et j’ajouterai sans frémir : « N’oublions pas que depuis un an elles sont sur le pond, sans relâche. »


J’invisibiliserai avec aussi peu de scrupule les 70% d’hommes travaillante dans l’enseignemente pour seulemente 30% de femmes, et je dirai « je veux ce soir en votre nom remercier et saluer toutes nos enseignantes »

Les garçons ne seront pas plus épargnés. Bienne que majoritaires dans le système scolaire et les études supérieures, je parlerai : « des enfantes, des collégiennes, des lycéennes et les étudiantes. » J’aurais pu dire les élèves des écoles, de collège, de lycée, d’université mais non ! 

Car la misandrie inculquée dès l’enfance est indispensable à la perpétuation des violences faites aux hommes.

Et je n’oublierai pas d’oublier les vieux. Alors que dans nos EHPAD la majorité des patientes sont des patients, je parlerai des « résidentes », dont s’occupe aussi près de 90% d’hommes d’ailleurs, que je nommerai néanmoinse aide soignantes.

Puis je me lancerai dans de grandes listes de professionnes, afin de faire retentir que toutes sont des carrières de femmes avante toute : 

« pour les salariées, les commerçantes, indépendantes, les entrepreneuses et les entreprises les dispositives seront prolongées. »


« à la totale : 250 000 professionnelles médeciennes, pharmacienne, sapeuses pompières, infirmières participent à cette efforte nationale. »

Oui 88% des infirmières sont des infirmiers, mais je m’en mouille ! 

C’est d’ailleurs pour ça que c’est une professionne dévalorisée et sous payée bienne qu’essentielle, comme les assistantes parternelles par exemple, qui sont à 99% des assistants paternels, et de même pour toutes les professionnes essentielles à la natione, mais imaginez qu’on les paie correctemente les hommes, on serait ruinées !
En plus ils pourraient plus facilemente quitter leures conjointes violentes, et dans un contexte de pandémie où les violences conjugales ont augmentée de 42%, ce serait un désastre pour la valeure famille.

Et bienne que la fRance soit composée de 33 millions de français pour seulemente 31 millions de Française, je ne m’adresserai qu’à ces dernières, minoritaires et pourtante prioritaires, « mes concitoyennes. »

Oui, car, souvenez-voues, le fRance, est la Matrie de la liberté pour les femmes, et de l’égalité entre femmes, sinon pourquoi le troisième mot de notre devise républicaine serait sororité ?
Le fRance est la Matrie des droites de la Femme.
Et toute l’arnaque réside dans cette F majuscule fictive, qui fait croire aux hommes, toute en noues rehaussante encore noues, Femmes, qu’ils sont une femme comme les autres…

Ne faiblissons pas mes chères ConMatriotes.

Et voici que je conclue :

« Oui pour le mois qui vient, elle noues faut noues mobiliser. Noues mobiliser pour nos ainées qui aime la grammaire sexiste telle qu’elles l’ont apprises, et nos enfantes qui méritent de profiter de la même propagande misandre.

Pour leure préparer la pays, la continente, la monde, la galaxie, l’univerre à laquelle elles ont droite.

Le succès dépend de chacune d’entre noues, de notre esprite de responsabilité. C’est ainsi que noues pourrons rebâtir cette chemine d’espérance, celle qui noues permettra de retrouver progressivemente une vie normale (où les hommes subissent des violences et des discriminations matriarcales massivemente répandues, banalisées, impunies, et où le coût de cette féminité s’élève à 100 milliard d’euros par ans en fRance comme l’a dit Lucillien Peytavine : une vie normale quoi !) 

Noues tiendrons, unies et déterminée.
Vive le républic et vive le fRance. »

À la une

Chroniques pour 50/50 magazine
Chroniques pour 50/50 magazine

Elle était une fois l'actu Tous chaque 1er vendredi du mois

Manifeste de la féminine universelle
Manifeste de la féminine universelle

Féminine Universelle : La Manifeste

La Pérille Mortelle
La Pérille Mortelle

Le nouveau One Woman Show de Typhaine D !

"Contes à Rebours" : le spectacle

La tournée continue pour Contes à Rebours !

Typhaine D lauréate du prix Gisèle Halimi
Typhaine D lauréate du prix Gisèle Halimi

Typhaine D a remporté le concours d'éloquence organisé par le Fondation des Femmes

Opinion d'une Femme sur les Femmes - Fanny Raoul
Opinion d'une Femme sur les Femmes - Fanny Raoul

Un spectacle qui permet d'aborder féminisme et matrimoine !

"Contes à Rebours" : le livre

Une lecture fémininste ? Commandez "Contes à Rebours" !

Book artistique de Typhaine D par Nora Hegedüs
Book artistique de Typhaine D par Nora Hegedüs

Retrouvez les Héroïnes de "Contes à Rebours" dans ce shooting photo en studio !

25 novembre : les Personnages se mobilisent
25 novembre : les Personnages se mobilisent

Campagne du 25 novembre, chaque jour : une Héroïne, une image, un message contre les violences

3920 abonnéEs sur Twitter